Emily Young

Á propos

Date de naissance:
15 janvier 1991
Lieu de naissance:
North Vancouver, BC
Lieu de résidence:
Kelowna, BC
Club/Équipe:
Club de ski Telemark
Entraîneur:
Robin McKeever
Nombre d’années au sein de l’équipe senior:  5
Équipement:

Skis: Fischer
Bottes/Fixations: Fischer
Bâtons: Leki

 

Contexte

Contexte de l’équipe nationale de ski:
Emily Young (anciennement Weekes) est montée sur le podium non pas une fois, mais deux fois, lors de sa première participation aux Jeux paralympiques d’hiver, remportant la médaille d’argent au relais mixte et une médaille de bronze au 7,5 kilomètres en ski classique debout. Ce triomphe s’inscrit dans le cadre d’une performance sans précédent de 16 médailles remportées par l’équipe para-nordique du Canada.

Emily connaît bien le succès international. Elle a grimpé pour la première fois sur le podium du championnat du monde en février 2017 en aidant le Canada à décrocher une médaille de bronze historique dans le relais 4×2,5 km en ski de fond aux Championnats du monde para-nordiques à Finsterau, en Allemagne. Elle a fait partie de l’équipe canadienne qui a remporté la médaille d’argent aux Championnats du monde de 2019, où l’équipe a terminé deuxième du relais mixte.

Initiation au ski de fond:
Emily a été initiée au ski de fond à l’été 2014 par Jake Weaver, l’entraîneur de l’équipe de ski du club Hollyburn. Par la suite, elle a été présentée au coordonnateur de ski paranordique de la Colombie-Britannique, Tony Chin. Emily a assisté au camp paranordique annuel à Canmore et les choses ont commencé à se placer à partir de ce moment.

Personnel:
Lutteuse prometteuse, Emily a été blessée lors d’un accident survenu en juillet 2009 pendant un camp d’entraînement de lutte. C’était son sport de prédilection à ce moment là et elle adorait chaque instant! Ce n’est qu’en 2010 lorsqu’elle a subi sa première intervention chirurgicale au bras qu’elle a su que sa carrière de lutteuse venait de s’envoler. Déterminée à continuer de faire du sport et sous la recommandation des médecins de rester loin des sports de contact, Emily a commencé à faire du triathlon. À ce stade, son bras fonctionnait encore à environ 60 pour cent de sa capacité et elle utilisait ses deux bras pour chaque segment. À la fin de 2010, Emily a subi une autre opération au coude qui l’a malheureusement ralentie encore plus. Elle a poursuivi le triathlon mais son bras a continué à se dégrader et sa main gauche est devenue de plus en plus dominante. Emily a perdu beaucoup d’amplitude de mouvement de son bras droit. En mars 2014, suite à sa plus récente opération, le bras d’Emily est resté fléchi à 90 degrés avec une perte de sensation et de l’utilisation de certains muscles.

Faits saillants remarquables

2018 – Jeux paralympiques d’hiver, PyeongChang, KOR: 2 (relais mixte), 3 (distance moyenne classique), 4 (sprint classique), 5 (longue distance libre), 7 (courte distance biathlon), 7 (longue distance biathlon)
2019 – Championnats du monde de ski paranordique, Prince George, CAN: 2 (relais mixte)
2019 – Coupe du monde para-nordique, Sapporo, JPN: 3 (distance moyenne biathlon), 2 (courte distance biathlon), 3 (courte distance classique)
2018 – Coupe du monde para-nordique, Canmore, CAN: 4 (courte distance biathlon), 3 (poursuite biathlon), 2 (longue distance classique), 3 (distance moyenne libre), 3 (sprint classique)
2018 – Coupe du monde para-nordique, Obberied, GER: 3 (distance moyenne libre),
2017 – Championnats du monde CIP, Finsterau, GER: 3 (Relais par équipe)
2017 – Coupe du monde CIP, Vuokatti, FIN: 3 (Sprint classique)
2017 – Coupe du monde CIP, Pyeongchang, KOR: 2 (Sprint classique)
2017 – Coupe du monde CIP, Sapporo, JPN: 5 (Courte distance classique), 5 (Distance moyenne libre), 2 (Biathlon sprint), 8 (Biathlon long)
– Médaillée de bronze à l’épreuve de 7,5km technique libre à la Coupe d’Asie CIP 2016 en Corée du sud
– Quatrième place, avec une concurrence très relevée, à une épreuve de longue distance à la Coupe du monde CIP à Vuokatti en Finlande.
– Participation à son premier Championnat du monde en 2015 après n’avoir pu skier pendant trois mois.

Résultats Complets

Résultats paralympiques:
2018 – Jeux paralympiques d’hiver, PyeongChang, KOR: 2 (relais mixte), 3 (distance moyenne classique), 4 (sprint classique), 5 (longue distance libre), 7 (courte distance biathlon), 7 (longue distance biathlon)

Résultat aux Championnats du monde:
2019 – Championnats du monde de ski paranordique, Prince George, CAN: 7 (distance moyenne biathlon), 8 (courte distance biathlon), 5 (longue distance classique), 8 (distance moyenne libre), 6 (sprint libre), 2 (relais mixte)
2017 – Championnats du monde CIP, Finsterau, GER: 6 (sprint libre), 7 (distance moyenne libre), 4 (longue distance classique), 8 (biathlon sprint), 10 (biathlon distance moyenne)

Résultats en Coupe du monde CIP:

2019 – Coupe du monde para-nordique, Vuokatti, FIN: 7 (courte distance biathlon), 9 (courte distance libre), 4 (sprint classique)
2019 – Coupe du monde para-nordique, Sapporo, JPN: 3 (distance moyenne biathlon), 2 (courte distance biathlon), 6 (distance moyenne libre), 3 (courte distance classique)
2017 – Coupe du monde CIP, Vuokatti, FIN: 3 (sprint classique), 4 (longue distance biathlon)
2017 – Coupe du monde CIP, Pyeongchang, KOR: 2 (sprint classique), 4 (distance moyenne classique), (Longue distance libre), 9 (sprint biathlon)
2017 – Coupe du monde CIP, Sapporo, JPN: 5 (Courte distance classique), 5 (Distance moyenne libre), 2 (Biathlon Sprint), 8 (Biathlon longue distance)
2016 – Coupe d’Asie CIP, Pyeongchang, Corée du sud: 4 (Sprint C), 3 (Distance moyenne F), 5 (Biathlon distance moyenne)
2016 – Coupe du monde CIP, Finsterau, AUT: 8 (Sprint F), 7 (Longue distance C), 9 (Biathlon longue distance), 6 (Biathlon distance moyenne)
2016 – Finales de la Coupe du monde, Vuokatti, FIN: 5 (Sprint), 7 (Distance moyenne), 10 (Biathlon sprint), 4 (Biathlon longue distance)